Rassemblement pour l'unité de la Bretagne

Publié le par Kuzul Sevenadurel Breizh


 

APPEL AU GRAND  RASSEMBLEMENT du 29 septembre 2007 à RENNES pour le maintien de l’unité judiciaire et historique de la Bretagne

La réforme de la carte judiciaire projetée par le gouvernement, en vertu du slogan simpliste «une cour d’appel, une région administrative» organise le démantèlement de la Cour d’Appel de Rennes par le transfert des juridictions de Loire-Atlantique sous le contrôle de la Cour d’Appel d’Angers,

Spontanément, les juristes de Bretagne se sont levés à l’idée de voir disparaître, sous de fallacieux prétextes, le cadre millénaire de la Bretagne historique, dans lequel ils exercent la justice.

Invoquant la cohérence, le gouvernement souhaite aligner un cadre judiciaire, chargé de sens et d’histoire, sur un découpage territorial administratif souffrant d’une incohérence flagrante avec la réalité sociologique et historique, et de surcroît, fortement contesté.

Au moment où les Bretons manifestent leur volonté de réunification, par l’entremise de leurs représentants élus (vœux du Conseil Général de Loire-Atlantique de 2001, Conseil Régional de Bretagne de 2004), on leur répondrait par la partition judiciaire et la fin de l’unité historique de la Bretagne. C’est une formidable gifle que l’on assènerait ainsi à tous les Bretons.

A l’évidence, la réforme envisagée s’inscrit dans le processus d’éradication de l’identité bretonne en Loire-Atlantique, que nous rencontrons depuis quelques années, au soutien d’une identité «ligérienne» de substitution. Souvenons nous du refus d’émettre opposé à TV BREIZH, de la suppression de la langue Bretonne sur France 3, à l’université de Nantes ou bien encore aux épreuves du baccalauréat. Avec la disparition de l’unité judiciaire, c’est le dernier maillon fort de l’appartenance bretonne des habitants de Loire-Atlantique qui s’envolerait, parachevant ainsi l’exclusion totale du fait breton de l’espace public.

Une telle entreprise, pour le moins choquante à l’heure de la démocratie et de la diversité culturelle, mérite d’être fermement condamnée. En aucun cas, nous ne pouvons laisser faire ce qui compromettrait davantage nos espoirs de réunification.

Les grandes associations culturelles bretonnes et les principaux élus bretons appellent au soutien des juristes de Bretagne qui s’opposent à l’idée de voir la justice contribuer à un processus d’aliénation identitaire et culturel probablement unique en Europe.

Ils appellent tous les Bretons et les démocrates à les rejoindre pour le grand rassemblement unitaire qui aura lieu le samedi 29 septembre à 15h devant le parlement de Bretagne à Rennes.

Ce jour là, aucun militant breton ne devra manquer à l’appel. Mobilisons nous pour faire de ce grand rassemblement un succès au service de l’unité de la Bretagne, de la Justice et de la démocratie.

Le Conseil culturel de Bretagne

La coordination des juristes de Bretagne

Téléchargez,  imprimez et diffusez l'affiche de la manif autour de vous ! Cliquez ici

Commenter cet article