Le CCB écrit aux candidats à la législatives - Skrivañ a ra KSB da zanvezioù kannad ar 5 departamant

Publié le par Kuzul Sevenadurel Breizh

QUESTIONNAIRE AUX CANDIDAT(E)S

 AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES EN  BRETAGNE.

Aujourd'hui le système politique français centralise une très large part des pouvoirs, politiques, économiques, financiers, culturels et médiatiques. Les Bretons, par leur vote au second comme au premier tour des élections présidentielles sur l'ensemble des cinq départements de la Bretagne ont montré leur aspiration à un changement de ce système très centré sur Paris. Ils veulent une reconnaissance pleine et entière de leurs réalités et une démocratisation de la République donnant au peuple de Bretagne les moyens d'expression de sa spécificité, de son identité et la prise en charge de ses responsabilités.

Pour conforter certains acquis (mission de préservation et de promotion de la spécificité culturelle de la Bretagne confiée par la Charte culturelle de Bretagne en 1978) et surtout faire appliquer les principes démocratiques promulgués par les plus grands organismes internationaux (Convention internationale de l'UNESCO  sur la promotion de la diversité des expressions culturelles ratifiée en 2006 par la France, Pacte international sur les droits civils et politiques, Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels…),

 

Vous engagez-vous, si vous êtes élu(e), à agir avec les autres député(e)s des cinq départements bretons sur les  cinq objectifs suivants :

 

1 –  Le dépôt d'une proposition de loi visant à réunifier la Bretagne, en application de l'article L.4122.1 du code général des collectivités territoriales comme le propose Bretagne Réunie avec le soutien du Conseil Culturel de Bretagne (« engagement pour la réunification de la Bretagne » en annexe) 

2 – la création d'un service public breton de radio et de télévision propre à l'ensemble de la Bretagne, à l'instar de ceux qui existent dans des régions comparables dans tous les pays démocratiques d'Europe, pour permettre une réelle expression des langues, de la culture et de la vie économique et sociale de la Bretagne,

3 – la pérennité et le développement de l'enseignement en breton par les filières bilingues, en particulier par immersion, permettant d'accéder au multilinguisme ; le développement de l'enseignement du breton et du gallo, la généralisation de l'enseignement de la connaissance de la Bretagne, de son histoire, de sa culture dans ses différentes expressions,

4 – le transfert des compétences et des moyens à la Région pour l'enseignement des langues et de la culture de la Bretagne, pour la politique culturelle et pour la promotion de la création culturelle bretonne dans tous les domaines (édition, audiovisuel, danse, musique, création artistique, diffusion),

5 – la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires et la modification de la Constitution pour garantir l'existence, la protection et la promotion de la diversité des langues des différents territoires de la République. 

Commenter cet article