Diwan, appel aux dons.

Publié le par Kuzul Sevenadurel Breizh

diwan-1.gifL’enseignement Diwan renouvelle sa campagne de soutien, afin d’optimiser la situation financière. Cet appel aux dons est indispensable pour assurer la survie des écoles.

 

Diwan fête, en cette rentrée, ses trente ans d’existence, et connaît les mêmes problèmes financiers qu’à ses débuts. L’enseignement bilingue en Bretagne compte actuellement 450 employés pour presque 3.000 élèves. Les chiffres sont en augmentation avec un véritable engouement des collégiens voulant poursuivre les cours au lycée Diwan. Face à cette demande, l’enseignement bilingue ne veut pas reculer devant les problèmes financiers, notamment issus d’un décret très récent. Si le statut des salariés est désormais de droit public, la part patronale se doit d’être assurée par l’école Diwan, soit une charge de presque 65.000 €. À l’avenir, il en sera de même avec le statut des maîtres d’internat.

Des écoles de proximité


Anna-Vari Chapalain, directrice, rappelle les projets en cours : « Face à la demande importante, nous voulons offrir le même service, laïc et gratuit pour tous, et cela passe par la création d’écoles en périphérie des villes, où vivent les familles intéressées ». Un des parrains du collectif, Reun L’Hostis, évoque « la chance des familles vivant en Bretagne qui peuvent proposer à leurs enfants de devenir bilingue entre deux et sept ans, sur place, sans passer obligatoirement par l’étranger, qui n’est pas toujours une facilité dans le parcours scolaire ».

Un appel aux dons


Une mise aux enchères d’œuvres d’art est prévue à Quimper, le 2 décembre, à 15 h, à la salle des ventes. L’argent récolté, grâce à la participation d’artistes et sculpteurs de la région, ne suffira pourtant pas à combler le déficit. Diwan recherche actuellement des donateurs. Ces dons peuvent passer par les écoles ou par le collectif.

Renseignements au 02.98.21.33.69 ou sur le site www.diwanbreizh.org .

Publié dans Skoilhoù - Blocages

Commenter cet article